dimanche 23 avril 2017

Soirée tranquille chez JTI.

Petit comité cette semaine au club,
seulement 2 tables pour 4 joueurs et 1 observateur:

Tout d'abord
une table Command & Colors Napo
dans le cadre du tournoi interne des copains.

 Les 2 adversaires
et le joyeux spectateur.

Une table DBM 
avec figurines 25mm (en 250 points)
comme d'hab'.

Jeff le Grand prend fièrement la pose
pour immortaliser ce début de bataille.

 L'armée macédonienne de Jeff.

 Face aux arabes "Umayades"
de Nanardus.

 Devant le déploiement macédonien très compact,
Nanardus décide d'envelopper son adversaire
en envoyant ses deux corps d'aile en avant
tandis que son corps d'infanterie
(lanciers inférieurs)
reste prudemment en retrait au centre.

Il faut dire qu'il est face à la phalange de piquiers
qui est l'infanterie la plus puissante
que l'on puisse rencontrer sur un champ de bataille !
( si l'on excepte les barbares chers à Marco :-) ) 

 Extrême gauche :
les auxiliaires de Nanardus
ont investit le bois
et menacent le flanc 
de l'infanterie légère macédonienne
( tout en s'approchant subrepticement
des bagages qu'ils vont bientôt
attaquer et piller...).

 Les archers arabes
criblent de flèches
la même infanterie légère
profitant de son apathie
( le général du corps, 
parti à l'autre bout du champ de bataille,
l'a laissée quasiment sans directives
durant la bataille
ce qui en a fait une cible de choix...).

 Au centre,
la phalange, confrontée à des tirailleurs,
est de plus en plus dispersée
et ne trouve aucune cible 
contre laquelle utiliser sa puissance de choc.

 Sur la droite,
Jeff a regroupé ses meilleures troupes :
hypaspistes ( lanciers supérieurs),
compagnons ( cavalerie de choc "Knight fast" )
et cavalerie thessalienne ( Cav ordinaire).

En face, Nanardus lui oppose
sa cavalerie ( cav ordinaire)
et un second groupe d'archers ( Bw ordinaires).

 Heureusement pour les arabes,
les macédoniens ont été bien lents à se mettre en place
ce qui a laissé le temps au général en chef
de conduire l'essentiel des archers
à l'extrême droite
où il n'y a que des troupes montées
qui constituent une très bonne cible pour eux.

 Vue d'ensemble du champ de bataille à cet instant là.
Il n'y a quasiment pas eu de combats
mais cela ne saurait tarder !

On voit bien l'enveloppement 
des troupes macédonienne par celles de Nanardus
sur ce cliché. 

 Les archers commencent leur travail
de laminage des montés macédoniens
sur l'extrême droite

tandis que les cavaleries des 2 camps
en sont venues aux mains juste à côté
( celle des macédoniens, plus puissante,
prenant logiquement l'avantage).

  L'archer ordinaire,
l'idéal pour tout nettoyer
du sol au plafond ? ;-)

Des troupes légères arabes
viennent menacer Alexandre le Grand
tandis qu'il mène à l'attaque
ses lanciers d'élite sur le flanc des cavaliers.

 Alexandre se débarrasse des importuns
qui ont osé s'en prendre à lui
mais la motivation n'y est plus
(voir les dés lamentables des protagonistes ci-dessus).

 Au centre,
rien de décisif ne se passe,
les troupes légères arabes
se contentent de harceler la phalange
sans que ceux-ci puissent
les atteindre avec leurs piques...

 C'est sur l'aile gauche que la bataille se joue :
les auxiliaires macédoniens
se font transformer en hérissons

ou engager au corps à corps
ce qui va finir 
par les démoraliser.

 Tandis que l'unité arabe
la plus chanceuse de la bataille (?)
pille tous les bagages  macédoniens
( après avoir tout de même
dû se battre contre quelques tirailleurs ).

Un corps démoralisé,
ses bagages détruits,
ses compagnons à cheval décimés par les tirs d'archers,
l'armée de Jeff part en déroute...

Victoire des arabes !

Moralité : face à une armée d'archers
                 il est impératif de ne pas rester inactif (ou hésitant)
                 il faut absolument mettre un plan en route rapidement !
                 (soit en occupant les tireurs avec des troupes adaptées
                 pour taper ailleurs
                 soit en les agressant eux-même en force)
                

Nanardus


samedi 15 avril 2017

Soirée "à la bonne franckette" chez JTI !

Peu de tables ce vendredi suite à des désistements.





Que du classique avec :

 une table Tactique Napo
ou JB a dû s'avouer vaincu
face à un Paolo irrésistible.

Rien que le visuel
montrait déjà le futur vainqueur...
Elles sont vraiment pleine d'élan
les troupes de Paolo !


Et une table DBM, qui regroupait tous les autres joueurs présents,
les laissés pour compte, les impairs... ;-)

La table Robot Rally initialement prévue ayant été annulée...
( On dirait bien qu'ils ont échoué à rallyer assez de monde... ;-) )


 Les "méchants" ;-) à gauche
( Jeff, Niko S, Marco )
à la tête des romains patriciens
s'opposaient aux "gentils"
( Nanardus et Simon dont c'était la première partie )
à la tête des assyriens.

 Aile gauche assyrienne
ou 
"Comment occuper un gros corps romains
avec quelques cavaliers légers..."

 Centre gauche :
les légionnaires (au fond à gauche),
gênés par la proximité des cavaliers scythes,
mettront beaucoup de temps
à traverser le champ de bataille
et n'atteindront même pas la ligne de lanciers assyriens
avant la fin de la bataille.

 Centre droit :
le général en chef assyrien
redéploie une partie de son infanterie lourde,
soit pour contrer les cavaliers goths
qui menacent d'emporter sa cavalerie,
soit pour menacer le flanc des guerriers barbares
(visibles au second plan).

 Les auxiliaires assyriens
qui couvraient les bagages
à l'abri d'une colline escarpée
se mettent en mouvement
(c'est pour ça qu'ils sont flous ?)
pour s'opposer aux barbares à pied.

 Aile droite :
axe d'attaque des assyriens,
la cavalerie d'élite Cv(S)
déployée en échelon
protège le flanc des chars lourds...
mais attention,
les impétueux cavaliers goths ( irr Kn(F) )
vont bientôt les prendre à partie !

 Pendant ce temps,
 les chars lourds reg Kn(S)
percutent la cavalerie légère des romains Lh(O)
faisant un carnage dans ses rangs !

Ils ne le savent pas encore 
mais les chars assyriens vont se faire décimer
par l'attaque d'un général romain reg Lh(S)
qui va éliminer 3 unités de chars lourds à lui seul !
( à gauche, avec le petit drapeau bleu, c'est lui)

 Seuls survivront les tirailleurs...

 
 et le général du corps (en orange et bleu)
qui, en combinant leurs actions,
vont réussir à coincer le général en question
et lui faire payer 
pour ce qu'il avait fait subir à leurs camarades.
( Voir l'image ci-dessus)

Le corps des cavaliers goths est démoralisé ! 

ça ne sent pas bon pour les romains
d'autant plus que Marco,
voyant la tournure prise par les évènements,
a choisi d'abandonner ses acolythes
pour s'enfuir sur ses terres...  ;-)





Au centre les barbares intégrés à l'armée romaine
engagent les auxiliaires assyriens
dans le plus grand désordre.

En effet, isolés en avant du reste de l'armée,
 leurs 2 flancs ont été attaqués 
par l'allié scythe Lh(F)
(qui s'est redéployé à la vitesse grand V !)
d'un côté
et le général en chef assyrien de l'autre
( voir image ci-dessus).

C'en est trop pour les romains qui jettent l'éponge...

Victoire des assyriens !
Et de Simon pour sa première ! :-)

Nanardus

dimanche 9 avril 2017

DBM c'est fantastique !

11 joueurs ce vendredi au club :


une table DBM
(ou plutôt DBF pour être précis,
le "F" indiquant le côté fantastique)
Seigneur des anneaux
 opposait les cavaliers du Rohan
à l'armée d'Orthanc (celle de Saroumane).

 Cette fois, Bazinsky ne pourra pas la ramener :
on jouait vraiment "historique"
puisque nous avions 2 armées 
qui s'étaient "réellement" opposées !  ;-)

 et 3 tables command & colors


En effet, 8 des joueurs du club on fait des rotations
pour jouer plusieurs scénarios de leur campagne
qui vient de démarrer et devrait durer tout le mois.

table 1

table 2

table 3
Il semblerait qu'ils aient passé une bonne soirée
( voyez leurs mines réjouies :-) ).

Un petit résumé de la partie DBM:

 Lord Niko commandait les troupes du Rohan.

secondé par Gandalf himself

Il déploiera son armée de manière très classique:
centre d'infanterie (cavaliers à pied)
encadré par deux ailes de cavalerie.

 Face à lui, Nanardus
(vaguement secondé par Marco)
dirigeait les orques, wargs et Uruk Haïs
de l'armée d'Orthanc.

 A droite, l'action principale :
les gobelins montés sur wargs
( cavalerie Fast )
suivis par des tirailleurs orques,
se jettent sur les cavaliers du Rohan.

Centre droit :
les orques s'opposent au cavaliers du Rohan
qui avaient mis pied à terre.

Centre gauche :
le reste des orques 
+ un troll (rajouté à la liste pour le fun
car Sauron les avait gardés pour lui seul en "réalité"...)
face à des cavaliers du Rohan
placés sur une position en hauteur.

 A gauche :
Les féroces et puissants Uruk Haïs
ne combattront pas,
la position de leurs opposants
semblant trop forte.

 Tout se jouera finalement
sur l'aile droite
où les wargs feront un carnage,
paralysant le commandement du Rohan
en détruisant le général du corps,
bien aidés par le dé noir de Nanardus
( une couleur qui leur convenait bien...;-) ).

 Voir ci-dessus
une unité de tirailleurs orques 
qui va "claquer" deux éléments ennemis
sur un 6 / 1...

La situation étant désespérée,
le roi Théoden se jette dans la mélée
pour tenter de faire basculer la bataille.

Mal lui en prend,
il va finir totalement encerclé,
et va subir le même sort que son subordonné...

Même s'il se battra avec vaillance jusqu'au bout
(voir le 6 / 6 sur l'image).

C'est terminé, les forces du mal l'emportent pour cette fois.

Nanardus

dimanche 2 avril 2017

Il y a encore du monde à JTI !

Pas mal de monde au club cette semaine,
17 joueurs répartis sur 6 tables :

Petite image d'accroche
qui devrait parler à beaucoup de monde :
le Faucon Millénium !

 Utilisé pour un des 2 scénarios 
X-wings de la soirée
par nos 2 compères
sur une table vraiment très esthétique.

 Un gros plan pour apprécier pleinement.
Vraiment très beau...

 Vue d'ensemble de la salle.

 La table C&C napo épic
(c'est la table qui regroupait le plus de joueurs)

 et de spectateurs (?)

 La cavalerie se tient
en réserve en fond de table

 et hors de portée de l'artillerie ennemie...

Je laisse André résumer la partie:

Bussaco en EPIC
Forces en présence:
Français: CIC Thierry, généraux Paolo et Simmon
Anglo-Portugais: CIC André avec le général JB
Je remercie tout les participants pour cette belle partie, je félicite Thierry le CIC qui a bien géré ses subordonnés ;) , Paolo qui s'est montré très prudent et Simon qui m'a démonté avec 3 bayonets charges.
Bravo pour cette victoire 13 à 9.
J'en profite pour remercier également Laurent qui a initié le pote à Simon.
A bientôt sur les tables de jeux.
André

 Command & Colors ANCIENTS

 Un jeu où les règles prennent presque plus de place 
que le plateau de jeu (?)  ;-)

 Command & Colors Napo
( partie d'initiation) au premier plan
et des jeux de société moins historiques
( Mister Jack, Hanabi ) au second plan.

Nous conseillerons d'ailleurs à notre visiteuse
(dans la mesure où nous ne sommes pas convaincus 
que la plupart des jeux pratiqués chez nous 
correspondent à ses attentes)
de faire un tour chez nos potes des Trolls d'Antibes
où elle trouverait profusion 
de jeux de plateau de ce style à tester.

 Battle Fleet Gothic

 Ils sont beaux mais pas rassurants 
vos vaisseaux les gars...

 La table DBM 250 points

 Markix jouait une de ses armées préférées :
de bons bourrins de gaulois !

 Face à Nikodonozor 
qui commandait une fois de plus
les puissants assyriens.

 Les gaulois se jettent en avant
( on s'y attendait à peine...).

 Le dispositif assyrien
(du centre droit jusqu'à la gauche) :
cavalerie

 chars lourds

Infanterie lourde
 face à 2 corps gaulois 
(dont un non fiable en début de partie)

 -"Pas de bol les gars,
les gugusses de gauche semblent s'être décidés
à aider leur potes peinturlurés en bleu...
 -Dis, c'est qui le mec en blanc au premier rang sur la droite ?"

 L'erreur qui coûtera la partie aux assyriens :
ils envoient leurs chars lourds 
à l'attaque de manière désordonnée 
dans un espace trop ouvert :
ils vont s'enfoncer dans les lignes ennemies
où les nombreux cavaliers gaulois de Markix
vont les encercler et les éliminer un à un.

 Un choc violent se prépare sur la gauche assyrienne :
La discipline de fer des lanciers d'élite assyriens
face à la furie dévastatrice des guerriers celtes.

 Après avoir subit de nombreuses pertes
les gaulois percent les rangs assyriens.

 Le général en chef assyrien
( en petite forme )
se fait repousser à 2 reprises
par un groupe isolé 
de guerriers fanatiques entièrement nus !

 Les derniers survivants du flanc droit assyrien
( en orange + un général à cheval encerclé au fond )
affrontent la marée des gaulois impétueux. 

Le coup de grâce :
le général en question,
attaqué de face par une multitude de guerriers
se fait surprendre dans le dos par un chef gaulois,
c'en est trop pour les assyriens,
ce qui reste de leur armée prend la fuite...

Victoire des gaulois de Markix !

Le quizz de la semaine : 

membres de JTI, si vous arrivez à identifier
les propriétaires de ces 2 crânes porte-bonheur
( à la Barthez ! )
vous gagnez le droit d'utiliser un des dés noirs de Nanardus
pour une soirée de jeu au club !

 Porte-bonheur N°1

Porte-bonheur N°2

Attention, pour des raisons d'hygiène (et d'amour propre),
les crânes porte-bonheur ci-dessus ne peuvent être 
embrassés qu'avec l'accord de leur propriétaire !


La semaine précédente au club :

C&C napo épic

Guild-ball

avec son magnifique plateau de jeu

et ses belles figurines.

DBM:
Nanardus et ses Daces au premier plan
face à Laurent et ses chinois T'ang
(magnifiquement peints par Papy)

Laurent, malgré les avertissement de Nanardus,
avance ses archers dans la broussaille au centre.

A gauche,
les tirailleurs daces
se préparent à sortir du bois 
pour déborder le flanc dégarni des cavaliers chinois.

Les cavaliers sarmates
( connus pour leur délicatesse, au premier plan )
vont bientôt partir impétueux
et foncer à travers les guerriers daces
de leur propre camp pour se jeter 
sur les cavaliers chinois !

Les daces se précipitent en avant
dans la broussaille, 
pensant croquer facilement les archers chinois !

Sur la droite,
la puissante cavalerie chinoise
est neutralisée par les tirailleurs daces
( bien aidés par le terrain accidenté de leur contrée).

- "Venez dans la colline au milieu des rochers,
on s'occupera de vous !"

De l'autre côté (aile gauche dace)
les choses se précipitent :
2 cavaliers légers chinois
attaquent le général du corps dace
et le détruisent !

Leurs potes cavaliers lourds
tentent le même coup
sur le général sarmate 
(isolé en avant de ses troupes
après avoir traversé les rangs des guerriers daces).

Heureusement pour Nanardus,
il va survivre 
et être rejoint par ses camarades
qui vont infliger des pertes sensibles
à la ligne chinoise.

Au centre,
les daces réalisent
qu'ils sont tombés dans le piège tendu
par leur adversaire 
(peu expérimenté mais rusé le Laurent ! :-) ) .

En effet,
après les avoir attirés,
les archers se replient
et des tirailleurs viennent faire écran 
pour couvrir leur retraite !

Heureusement pour les daces,
le plan chinois
est un peu trop compliqué à mettre en oeuvre
et leurs guerriers 
vont réussir à repousser les tirailleurs
et surtout à rattraper les archers chinois
qu'ils vont mettre en pièces !

Les daces ont cependant 
perdu toute cohésion dans l'affaire
et sont devenus très vulnérables
mais il n'y a pas de réserve chinoise 
pour les intercepter...
ils vont donc se payer le luxe d'enchainer 
en attaquant les flancs des cavaliers T'ang

pour achever de démoraliser l'armée adverse.

Pris de flanc de partout,
submergés par le nombre,
les chinois perdent pied...

Victoire des daces !

Nanardus